Skip to content

7 Mangas – Manhole

by sur 28 juillet 2009

Manhole (litt. « plaque d’égout ») est un manga de type seinen en 3 volumes, de Tetsuya Tsutsui publié en 2006 aux éditions Ki-oon.

Manhole_centrale

Synopsis:

Première scène : Un homme, nu et en sang, déambule dans une allée marchande de la ville de Sasahara. Cet homme ne chuchotant que « maman » s’écroule au sol, après avoir heurté et craché du sang sur un jeune étudiant qui le poussa. Cet homme est en réalité contaminé par un virus : la filariose. C’est ainsi que Nao Inoue et Ken Mizoguchi, agents de police du bureau d’investigation du commissariat, tentent de résoudre cette affaire.

C’est peut-être le début d’une contamination de grande envergure qui risque de réduite à néant la population nippone. Mais derrière cette « épidémie naturelle » se cache une terrible et impitoyable machination.

06 0204

Nao Inoue et Ken Mizoguchi

Mon avis :

Après une longue hésitation, je me suis décidée. Je les ai vu, je les ai acheté. Et en conclusion : aucun regret. Cette œuvre est d’une beauté tout à fait appréciable.

Le graphisme est très réaliste et on s’éloigne des « tics » que l’on peut trouver dans les mangas basiques, pour mettre en avant l’enquête policière. Les expressions et la finesse des dessins sont bien représentées surtout au niveau des traits féminins. Le découpage des cases est très varié, on passe de l’horizontal à la pleine page, en passant par des cases croisées et en revenant à du vertical. Toutes ces variations mettent en avant la narration.

Le scénario est tout simplement envoutant. On a l’impression de voir un film (chose étrange je sais, mais en les lisant c’est la première impression que j’ai eu), il y a toute une mise en scène qui rappelle celle d’un film. L’histoire nous mène à trouver nous-même le coupable : d’où il vient ? Pourquoi fait-il ceci ? Quel est son but ? De plus, le duo d’agents de police nous est servi sur un plateau. Tous deux sont différents mais si complémentaires qu’on ne peut pas les voir l’un sans l’autre.

Le pire que l’on peut trouver avec Tetsuya Tsutsui, c’est qu’il n’épargne aucun détail et comme j’ai pu le lire : « il flirte souvent avec le gore le plus pur. Néanmoins, sa dérive sanglante est pleinement justifiée par son scénario et sa narration sans concession ». Âmes sensibles s’abstenir! Certaines scènes sont gores, trash mais d’une réalité parfois insoutenable. Peut-être, est-ce dû à la réalité de la maladie. Mais quand j’ai vu certaines scènes, j’ai réellement détourné les yeux. [aahh imagination réaliste quand tu nous tiens!]

A tous ceux qui veulent lire un manga destiné aux adultes qui parle sans ennuie d’une nouvelle contamination avec une touche de gore. Il est parfait pour vous!

011 nbhgt manholep

Publicités

From → Uncategorized

One Comment
  1. Méta permalink

    Les mangas de Tsutsui sont assez criant de vérité (comme Duds Hunt ou Reset). On sent bien la peur et certaines scènes sont particulièrement prenante. Je peux pas trop en divulguer mais je pense à une femme dans sa chambre ;)

    Dans le genre, il y a aussi Emerging mais Manhole lui est un peu supérieur :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :